L.A.16 : Le bien et le mal n'ont pas d'existence en soi

Résumé du « Système clef universel du succès» de Charles Haanel – partie 16

 

 

La richesse

La valeur de la richesse n'est pas dans son utilité mais dans sa valeur d'échange.

La valeur d'échange est le moyen de se procurer les choses qui ont une véritable valeur et qui nous permettent de réaliser nos aspirations.

La richesse ne devrait jamais être désirée comme une fin en soi, mais uniquement comme le moyen pour accomplir une fin.Celui qui aspire au succès doit trouver l'idéal qui motivera sa quette.

Quand vous aurez l'idéal, les voies et les moyens pour l'atteindre vous seront donnés.


Trois étapes

La capacité créative dépend entièrement du pouvoir spirituel.

La création comporte 3 étapes : l'idéalisation, la visualisation et la matérialisation. Toute grande réussite dépend exclusivement de ce pouvoir.

Tout être intelligent parviendra à la conclusion que rien n'est arbitraire et que l'expérience humaine est le résultat d'un enchaînement logique et ordonné.

L'enrichissement rapide et prématuré amène à l'humiliation et au désastre parce que nous ne pouvons pas garder durablement ce que nous ne méritons pas ou ce que nous n'avons pas gagné.

Les conditions que nous rencontrons dans le monde extérieur reflètent les conditions de notre monde intérieur.

Comment déterminer ce qui doit pénétrer dans votre monde intérieur ?

Tout ce qui pénètre dans l'esprit par les sens s'y imprime et aboutit à une image mentale qui deviendra le modèle de fabrication pour les énergies créatives.

D'un autre côté, vous pouvez former vos propres images mentales indépendamment des conditions extérieures et de l'environnement.

C'est en exerçant ce pouvoir que vous pouvez contrôler votre destinée.

C'est par l'exercice de ce pouvoir que vous vous libérez de l'emprise du hasard et que vous créez consciemment les expériences que vous désirez.

Par conséquent, contrôler votre pensée équivaut à contrôler vos circonstances, votre environnement et votre destin.


Contrôlez vos pensées

Penser signifie créer des pensées, mais le résultat d'une pensée dépendra de sa forme, de sa qualité et de sa vitalité.

La forme dépendra de l'image mentale qui est à l'origine de la pensée et de la vigueur de cette image.

La qualité dépendra de la matière dont l'esprit est fait : l'énergie, la force, le courage et la détermination donneront une pensée qui aura ses même qualités.

Enfin la vitalité dépend de l'émotion qui imprègne la pensée. Si la pensée est constructive elle aura de la vitalité et attirera à elle tout ce qui est nécessaire à son développement complet.

Si la pensée est destructive, elle attirera à elle le germe de sa propre dissolution. Elle disparaîtra, mais elle entraînera dans ce processus, la maladie, le mal-être et toute sorte de troubles.



Le bien et le mal

L'Esprit n'est ni bon ni mauvais, il est, tout simplement.

Le bien et le mal ne sont donc pas des entités, mais uniquement des mots que nous utilisons pour désigner le résultat de nos actions et ces actions sont elles-mêmes prédéterminées par la nature de nos pensées.

Si notre pensée est constructive et harmonieuse, nous manifesterons le bien ; si elle est destructive et discordante, nous manifesterons le mal.


Des méthodes scientifiques

Nous ne pouvons voir que ce qui existe déjà dans le monde matériel, mais ce que nous visualisons existe déjà dans le monde spirituel.

La visualisation est une forme de l'imagination ; ce processus de pensée laisse des empreintes sur l'esprit et ces empreintes déterminent les plans d'après lesquels l'Esprit Universel construira l'avenir.

Les psychologues sont parvenus à la conclusion qu'il n'y a qu'un seul sens, celui de la sensation et que les autres sens ne sont que des modifications de ce sens.

Nous comprenons alors pourquoi les émotions prennent si facilement le dessus sur le raison et pourquoi nous devons introduire des émotions dans nos pensées si nous voulons produire des résultats. La pensée et l'émotion forment une alliance irrésistible.

L'imagination est un bon serviteur mais un mauvais maître, et si elle n'est pas maîtrisée, elle peut nous mener à toutes sortes d'idées totalement fausses et le résultat inévitable sera le chaos mental.

Pour éviter cela, soumettez chaque idée à une analyse approfondie et n'acceptez rien qui ne soit pas scientifiquement exact.

Ainsi vous n'entreprendrez que ce que vous savez pouvoir mener à terme. C'est le secret de toute réussite importante.

EXERCICE 16



Prenez votre position habituelle et imprégnez vous du fait que l'harmonie et le bonheur sont des états de conscience et ne dépendent pas des circonstances extérieures.

Si vous désirez des biens matériels, vous devez avant tout vous soucier d'adopter l'attitude mentale qui produira le résultat désiré.

Cette attitude mentale est le fruit de la compréhension de votre nature spirituelle et de votre union avec l'Esprit Universel qui est la substance de toute chose.

Lorsque vous parvenez à susciter cette attitude mentale, il vous est relativement facile de vous représenter votre désir comme un fait déjà accompli.

Lorsque vous pourrez le faire, vous aurez trouvé la « vérité » qui vous rendra « libre » de tout manque ou limitation.


 

Si vous avez aimé "Le bien et le mal n'ont pas d'existence en soi"

Voici 3 autres articles que vous pourrez apprécier :

 

Widget is loading comments...

PS. Si cet article"Le bien et le mal n'ont pas d'existence en soi" vous a plu et si vous pensez que cela peut intéresser d'autres personnes, cliquez sur «j'aime» et partagez le, merci :).

 

 

 

Vous êtes inscrit au programme vidéo ? retrouvez les 12 vidéos grâce à votre mot de passe

aller

s'inscrire

mot de passe oublié ?

 

Les articles les plus lus :

À quoi sert tout le reste si vous ne vous connaissez pas ?

▪ Ho'oponopono, les 4 mots "magiques".

▪ Comment une petite pierre pourrait vous rendre riche


Une véritable formation en 24 leçons

"le Système clef universel du succès" de Charles Haanel

Apprenez à utiliser le pouvoir de la pensée dans la vie quotidienne

Restons en contact